"La revue de(s)générations est un affront ouvert à trente ans de crispations réactionnaires. Cet affront n’a pas de légitimité, il est une logique. Nous contribuerons à l’entretenir, en interrogeant le politique, le poétique, l’esthétique : leurs modernités. Aller là où il y a frictions, ambiguïtés, écarts. Dégager, par-delà le cynisme et le nihilisme de cette période qui nous a voulus tristes, des puissances d’agir."
Ainsi se posait en couverture des premiers numéros de de(s)générations l’engagement d’une aventure éditoriale et intellectuelle, une revendication portée par ses trois fondateurs. Nous étions alors en 2005. 
Depuis, le comité de rédaction de de(s)générations s’est progressivement élargi, à force de rencontres bien sûr, mais surtout en réponse à un souci constant d’acuité et de pertinence. Il compte aujourd’hui neuf membres, artistes, théoriciens de l’art et/ou philosophes.
 De fait, le comité de rédaction de de(s)générations recouvre une pluralité de sensibilités aux tons affirmés, qui se croisent au gré des numéros et parfois même se confrontent. Gage de vivacité, cette pluralité est un outil permettant à la revue de préserver ouverte son approche de la pensée contemporaine.
 Reste de commun à tous ses rédacteurs, une éthique fondée sur un constat, celui de l’échec des politiques d’émancipation, et un enjeu, capter ce que cette pensée a de résolument actuel ou, si bien, ce qu’elle suppose d’horizon, de devenir. Notamment à retracer les multiples fils qu’elle tisse entre esthétique et politique. 
C’est dans cette optique et selon cette éthique que chacune des parutions de de(s)générations entrelace des contributions artistiques, littéraires et théoriques. Et, par ailleurs, pousse au côtoiement des contributeurs reconnus et moins connus.
 En pratique, la responsabilité rédactionnelle et thématique de chaque numéro revient alternativement à chacun des membres du comité qui, de manière collégiale, porte un soutien critique à l’ouvrage.

Le comité de rédaction

bandeau_0-29.jpg

Revue de(s)générations

Le numéro 2 conclut notre acte de naissance, de défiliation et desgénérations, affects négatifs qui nous ont réunis autour de cette interrogation essentielle : ce là est le là dégénérationnel qui nous a immergé dans la post-agonie des années 70, ce là plus que trentenaire où l’on a vu la plus grande majorité de « nos pères » les libertaires libéraux, allier la culture à l’entreprise, enterrer la lutte des classes, prôner la mort des idéologies et du politique, implanter le jeunisme comme vertu suprême, être les rhéteurs de la fin de l’histoire, se comporter en contre-révolutionnaires intellectuels, s’en prenant à ce qui nous a sauvés malgré eux, à savoir les Deleuze, Guattari, Foucault, Derrida, Althusser, Bourdieu…
Nous avons survécu à cette pandémie, refusant les gémissements des cyniques, les régressions idiotes, le révisionnisme anti-moderne. Notre désespoir n’a pas cessé d’être vitalisant et c’est du haut de cette conscience qu’éreintés, certes, mais non dans la morgue, nous pensons, tel un malgré-tout, à continuer un travail de réflexion ouvert sur de nouvelles perspectives intellectuelles.

Philippe Roux

Directeur de la publication :
Jean-Baptiste Sauvage pour le numéro 29 et les suivants

Rédacteurs en chef :
Philippe Roux et Jean-Marc Cerino

Comité de rédaction :
Alexandre Costanzo, Daniel Costanzo, Camille Fallen, Michel Gaillot, Jean-Baptiste Sauvage, Gaëlle Vicherd

Coordonnatrice de publication :
Murielle Humbert-Labeaumaz 


Association de(s)générations Editeur :
c/o Jean-Marc Cerino, 2 rue Emile Littré 42100 Saint-Etienne - Tel. 06 12 53 84 16
 - Mail : contact[a]desgenerations.com

 
Pour les numéros 2 à 28 : Jean-Pierre Huguet éditeur
Chemin des Tissages 42220 Saint-Julien-Molin-Molette - Tel. 04 77 51 52 27

Conception graphique : Le Normographe

Tous droits de reproduction et de traduction réservés pour tous pays

Copyright © les auteurs



N°ISSN 1778-0845

  Avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Comité de rédaction

Jean-Marc Cerino 


Artiste. Participe régulièrement à des expositions en France et à l’étranger. Représenté par la Galerie Sator et la Galerie Ceysson & Bénétière. Enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Cerino 
https://galeriesator.com/jeanmarc-cerino-2

Alexandre Costanzo et Daniel Costanzo


Philosophes. Cofondateurs de la revue Failles. Auteurs de divers essais concernant les rapports entre la philosophie, la politique et l’art. Alexandre Costanzo est membre du laboratoire de recherche « logiques contemporaines de la philosophie ». Enseigne à l’École d’art de la Communauté de l’agglomération d’Annecy. 


Camille Fallen


Philosophe et écrivain. Docteure en philosophie, auteure de différents articles ou essais, ses travaux portent notamment sur le concept d’anomalie qu’elle a forgé dans sa thèse de doctorat afin de l’introduire en philosophie. Membre associée au Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie (LLCP) à Paris 8.

Michel Gaillot 

Philosophe et critique d’art. Commissaire de plusieurs expositions et auteur de nombreux articles traitant de philosophie, d’art et de société. Enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts de 

Clermont-Ferrand.

Philippe Roux 


Historien des idées. Co-fondateur de la revue De(s)générations. Enseigne à l'École Supérieure d'Art et Design de Saint-Etienne et est coordonnateur chargé de la recherche au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne.

Jean-Baptiste Sauvage 

Artiste. Participe régulièrement à des expositions en France et à l’étranger. Enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille. 

http://jb-sauvage.com

http://www.dda-ra.org/fr/oeuvres/SAUVAGE_Jean-baptiste

Gaëlle Vicherd
Cinéaste documentaire. Médiatrice pour les arts plastiques et le cinéma. Enseignante à la Faculté d’Arts Plastiques de l’université Jean Monnet de Saint-Etienne.