de(s)générations 11

10,00 €
TTC

Utopie insurgeante

Rédacteurs : Alexandre Costanzo, Daniel Costanzo & Philippe Roux

Sommaire

  • Miguel Abensour : Démocratie insurgeante et institution
  • Miguel Abensour : Le contre-Hobbes d’Emmanuel Lévinas (entretien avec Philippe Roux)
  • Michèle Riot-Sarcey : Le réel de l’utopie (entretien avec Philippe Roux)
  • Philippe Roux : L’utopie insurgeante ou les entrepreneurs n’aiment pas Marx
  • René Schérer : Les boussoles de l’utopie (entretien avec Alexandre Costanzo)
  • Véronique Pittolo : La Révolution dans la poche
  • Hétéro top
  • Alexandre Costanzo et Daniel Costanzo : La passion de la liberté
  • Michael Löwy : Utopie et romantisme révolutionnaire chez Ernst Bloch
  • Melik Ohanian : DATCHA project
  • Laurent Faulon : ENSEMBLE - DESIRONS - SANS FIN - LA MASSE CRITIQUE
Quantité
Ce numéro est épuisé

Caractéristiques techniques

Date de publication : 10 mai 2010
Format : 14,8 x 21 cm - 96 pages
ISBN : 978-2-35575-106-6
ISSN : 1778-0845

Edito

L’utopie renaît sans cesse ; elle renaît non pas parce qu’elle ouvrirait uniquement sur de l’irréel ; l’utopie renaît parce qu’elle change le réel. Sans elle, nombre d’acquis sociaux et existentiels n’auraient jamais existé.
L’utopie, tel un jeu d’outil conceptuel permet de faire évoluer la démocratie et la pensée d’émancipation politique.
Et même dans l’espace politique le plus terrible que l’on puisse imaginer, celui où la défaite se poursuivrait indéfiniment, l’utopie participe d’une maintenance de la dignité ; elle pense même ce que l’on ne peut qu’entrevoir : à savoir la sortie du capitalisme. Ce qui contredit la remarque de Fredric Jameson constatant que le cinéma hollywoodien est capable d’imaginer toutes sortes de fin de mondes… mais pas la fin du capitalisme.
Fredric Jameson n’a sans doute pas lu l’ouvrage de Daniel Defoe : « Libertalia : une Utopie pirate ». Ces flibustiers du 17e siècle que Defoe évoque ont proposé des utopies flottantes bien réelles, pillant les navires marchands tout en essayant de construire une société sans hiérarchie.
Aujourd’hui il faut percevoir ces pirates tels des pauvres en rupture de domestication.
L’utopie convoque le réel de la liberté ; son goût anime la passion contre l’ultime conscience des sociétés soumises.
Ce numéro de De(s)générations nous invite à questionner l’utopie, son insurgeance, sa crédibilité utilitaire donc son absolue nécessité.

Philippe Roux

DES-11

Pages liées à « de(s)générations 11 » :

Ont participé à De(s)générations n°11

Miguel Abensour, Michèle Riot-Sarcey, René Schérer, Véronique Pittolo, Michael Löwy, Melik Ohanian, Laurent Faulon