de(s)générations 22

12,50 €
TTC

Penser avec l'afrique

Rédacteur : Arnaud Zohou

Sommaire

  • Anthony Mangeon  : Kwame Anthony Appiah, ou comment penser global depuis l’Afrique
  • Entretien avec Souleymane Bachir Diagne : Du mouvement vers l’universel
  • Magali Bessone : Décoloniser la philosophie politique
  • René Depestre : Profession de foi transraciale
  • Nadia Yala Kisukidi : Les morts de Lumumba
  • Jean-Godefroy Bidima : Penser, voir, éprouver : l’Afrique au risque de ses « régimes d’historicité »
  • Achille Mbembe : L’afrique planétaire
  • Iconographie : Driss Ouadahi, Massinissa Selmani, Rashid Ali & Andrew Cross
Quantité
En stock

Caractéristiques techniques

Date de publication : mai 2015
Format : 14,8 x 21 cm - 96 pages
ISBN : 978-2-35575-255-1
ISSN : 1778-0845

Edito

Et si, effectivement, nous y étions déjà ? C’est fait : désormais il est clair pour chacun que la race est une illusion d’un point de vue biologique, une fabrication sociale autrefois utile, devenue aujourd’hui désuète. Et ainsi que tout individu « qui pense par lui-même en prenant pour objet de sa pensée l’expérience qu’il a de lui-même, des autres et du monde », qui s’informe et est conscient de la puissance et « des pièges que tend le langage »(1), que cette personne est un(e) philosophe, quel que soit son genre, son lieu, son époque. Son environnement fait qu’elle développe et parfois consigne sa pensée toujours singulière en Chine ou en Egypte au ive siècle avant notre ère, en Grèce au second siècle après J.-C., en Perse au Moyen Âge, en Prusse au xviie, à Saint-Domingue au xviiie, au Bénin ou au Pakistan à la fin du xixe, en Inde ou au Brésil aujourd’hui.
Désormais il est évident que toute pensée se construit à partir ou avec d’autres pensées, ne peut s’enrichir et frapper juste que si elle décide de ne plus s’enrouler de manière autoréférentielle jusqu’à l’étouffement, mais de faire un effort de re-connaissance permanent : une pensée qui questionne ses propres fondements certes, interroge ses processus ou chemins de connaissance, apprend à recevoir sans prétendre être la seule à pouvoir donner dans une dynamique de mise en dette de l’autre.
Alors pour célébrer cet avènement, Penser avec l’Afrique, donc. Entendre dans ces pages les voix de philosophes, de philosophies et de littératures qui sont nées, ont vécu ou ont pensé avec l’Afrique conçue comme un espace géographique, politique ou imaginaire, voix qui n’ont pas vocation à donner en miroir des leçons, ou prétention à renouveler nos systèmes fatigués, mais à participer pleinement aux débats et à la fabrication du monde qui vient.
Ainsi d’urgence, dans une France qui tend à devenir une province intellectuelle à force de se fermer sur elle-même, être de ceux qui continuent à réfléchir globalement, et, libérés du mépris et de la condescendance, accueillent et entrent en palabre avec toute source qui nourrit le grand fleuve de la pensée.

Arnaud Zohou

(1) Jean-François Billeter, Leçons sur Tchouang-Tseu, Éditions Allia, Paris, 2002, p. 12.

DES-22

Pages liées à « de(s)générations 22 » :

Ont participé à De(s)générations n°22

Rashid Ali & Andrew Cross, Magali Bessone, Jean-Godefroy Bidima, René Depestre, Bachir Diagne, Nadia Yala Kisukidi, Anthony Mangeon, Achille Mbembe, Driss Ouadahi, Massinissa Selmani